3.12.20

Les mille visages de notre histoire


[TW maladie – grossophobie – homophobie - deuil]


❝ Tout le monde croit connaître Libby Groby, pourtant, personne ne s’est jamais intéressé qu’à son obésité. Elle a longtemps vécu recluse dans sa chambre, cachant son corps et ses angoisses. Cette année, sa vie peut changer : Libby s’est inscrite au lycée.
Tout le monde croit connaître Jack Masselin : étudiant rebelle, sexy… aux réactions imprévisibles. Sous son arrogance, Jack a enfoui un secret douloureux.
Une histoire d’amour rédemptrice. Des ados justes et charismatiques et le courage de s’accepter tel que l’on est. ❞


Ce roman est une excellente surprise, surtout que je découvre pour la première fois la plume de Jennifer Niven, une autrice plutôt bien appréciée. Il n'a pas fait long feu d'ailleurs : en moins de trois jours je l'avais terminé, ce qui est bon signe !

Nous suivons l’histoire de deux adolescents, de leur rencontre et du lien qu’ils vont tisser entre eux. Libby est une adolescente obèse, qui a souffert du décès de sa mère étant jeune, et même si elle a réussi à perdre du poids afin de poursuivre sa vie, ses kilos en trop font d’elle une source de moquerie. Peu importe : elle adore la danse et ne se laisse plus faire pour vivre sa première année de lycée à fond. De l’autre côté il y a Jack, atteint d’une maladie qui va lui créer beaucoup de problème et des situations cocasses. Pour cacher sa prosopagnosie à sa famille et son école, il adopte un caractère qui ne lui correspond pas tellement.

Je sors un peu de ma zone de confort en terme de lecture, surtout que j’avais peur que l’histoire soit trop dramatique pour me plaire au vu du résumé. Je me suis complètement trompée ! Il y a effectivement pas mal de scènes peu réjouissantes, tendues, avec des personnages cruels, violents ou stupides. Les deux protagonistes vont également apprendre de leurs erreurs, ils sont loin d’être parfaits, ils apprennent l’amitié et l’amour. Cependant il y a des messages importants, de l’optimisme et de l’espoir, ça fait un bien fou de lire ceci.

C’est une belle briquette, mais je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. La personnalité de Libby est juste incroyable. Elle est forte, étincelante, drôle. Elle s’accepte. Je ne risque pas de l’oublier avant un long moment ! Jack est également touchant à suivre, j’ai appris beaucoup de choses sur sa maladie rare. L’autrice a mis son âme dans ce texte, étant concernée par les sujets principaux : les situations sont donc réalistes, et je pense que c’est cela qui m’a convaincu, en plus de sa plume et de sa sensibilité.

Si je devais chipoter sur des détails, je suis un brin déçue du traitement des personnages secondaires. Il y en a un paquet tout au long de l’histoire, et certains me laisse un souvenir flou ou un sentiment d’inachevé. La famille de Jack n’est pas vraiment exploitée malgré ce qu’il s’y passe, et j’aurais aimé en savoir plus sur leur situation, notamment à la fin du roman. Le père de Libby est également discret, tout comme ses amies du lycée ou Rachel, celle qui l’a aidé depuis des années. Ils avaient du potentiel chez eux mais ils sont trop en retrait.

Le dernier mot
Une très bonne découverte de l'autrice, de son style et de son univers. J'ai adoré suivre Libby et Jack, ainsi que leur relation plus ou moins houleuse / passionnée. Le ton est toujours juste, l'humour fait mouche, les messages véhiculés sont importants. Je compte bien lire Tous nos jours parfaits, qui attend sagement dans ma PAL.

2.12.20

[SORTIES LIVRESQUES] Décembre 2020


Bonjour tout le monde !

Le mois dernier je n'avais pas sortie ce rendez-vous à cause du confinement - ignorant l'organisation des maisons d'éditions ; sauf que pour ce mois de décembre... je ne suis intéressée que par deux sorties o/

En même temps, vu le book haul publié hier dans mon bilan livresque, ce n'est peut être pas plus mal pour mon compte en banque et ma PAL. Je vous souhaite une excellente journée !


The Promised Neverland, tome 17 – Éditions Kazé – Kaiu Shirai & Posuka Demizu

Chroniques lunaires, tome 4 : Winter (format poche) – Éditions PKJ – Marissa Meyer

1.12.20

[BILAN LIVRESQUE] Novembre 2020

Bonjour tout le monde !

Déjà le dernier mois de 2020... Malgré tout, l'année est passée super vite - mon rythme de vie et de travail n'ayant pas du tout changé avec les confinements. Mais on en entre dans une chouette période, où je bosse avec des playlists de Noël et où Animal Crossing devient super intéressant (les bonhommes de neige ❤) alors rien ne peut miner mon moral o/

Je suis satisfaite de mon bilan de novembre, mes deux semaines de congés m'ont permis d'utiliser beaucoup de temps libre pour lire, surtout dès le réveil. Cela explique, aussi, le gros book haul à la fin... *tousse* 

J'ai lu un total de 21 livres, soit 4 843 pages.


Mes  autres  lectures


Les chroniques du blog

Le château de Pictordu
Ici et maintenant
Dracula l'Immortel
Cursed
The Promised Neverland, tome 16
Bakamon, tome 1
Tokyo Vice

Mes acquisitions livresques

+ A quoi rêvent les étoiles - Manon Fargetton
+ Après la pluie, tomes 2 à 4 - Jun Mayuzuki
+ Bakamon, tome 1 : Un jour je serai... - Juliette Forunier & Jean-Gaël Deschard
+ Beastars, tome 13 - Paru Itagaki
+ Card Captor Sakura : Clear Card, tome 8 - CLAMP
+ Chroniques lunaires, tome 3 : Cress (poche) - Marissa Meyer
+ Gangsta, tome 6 - Kohske
+ L'atelier des sorciers, édition limité, tome 7 - Kamome Shirahama
+ La Mallorée, tomes 1 à 5 - David Eddings
+ La Sélection, histoires secrètes, tomes 1 et 2 - Kiera Cass
+ La Sélection, tomes 4 et 5 - Kiera Cass
+ La trilogie de la poussière, tome 2 : La communauté des esprits - Philip Pullman
+ La trilogie hussite, tome 1 : La tour des fous - Andrzej Sapkowski
+ Le roman de la momie - Théophile Gautier
+ Les mondes d'Ewilan (BD), tome 1 : La forêt des captifs - Lylian, Cecilia Formicola, Laurence Baldetti et Pierre Bottero
+ Petit éloge de la lecture - Pef
+ Petit éloge des lecteurs - Pef
+ Reine d'Egypte, tomes 5 à 7 - Chie Inudoh
+ Sailor Moon, Eternal Edition, tome 1 - Naoko Takeuchi
+ Spy x Family, tome 2 - Tatsuya Endo
+ Stand Still Stay Silent, tome 3 - Minna Sundberg
+ The Promised Neverland : Souvenirs de mamans - Kaiu Shirai, Posuka Demizu et Nanao
+ A court of frost and starlight (tome HS & VO) - Sarah J. Mass

30.11.20

C'est lundi, que lisez-vous ? #9

Bonjour tout le monde !

J'espère que la semaine passée s'est bien déroulée de votre côté, et que vous prenez toujours soin de vous et de vos proches.

Aujourd'hui c'est la reprise du boulot, avec le rush de décembre qui arrive déjà dans mon magasin. Au moins je suis reposée pour affronter cette période !

"C'est lundi, que lisez-vous ?" est un rendez-vous originaire du blog One person's journey through a world of books. Les liens sont récapitulés chez I believe in Pixie Dust .

Qu'ai-je lu la semaine passée ?


Je suis une fois de plus contente de ma semaine de lecture, j'ai pas mal lu, dans différents genres.

Après une mauvaise expérience avec Le matin de Neverworld, un roman assez cliché et peu surprenant malgré un pitch de base intriguant, j'ai enchaîné avec Les mille visages de notre histoire, qui a été une très bonne lecture. C'était frais, bienveillant, avec des personnages réalistes et attachants, et les thématiques principales sont traités avec justesse [TW grossophobie - handicap]. J'ai un autre roman de Jennifer Niven dans ma PAL - Tous nos jours parfaits - et je compte bien le lire d'ici peu !

On passe ensuite du côté des lectures graphiques. Tout d'abord j'ai passé un bon moment avec Une si jolie Terre, un bel album jeunesse traitant de l'écologie et notre impact sur l'environnement.

Sans surprise, j'ai adoré ce premier tome de la seconde saga d'Ewilan, à savoir Les mondes d'Ewilan, adapté en bande-dessinée. C'est certes introductif et l'action est quasi-absente, mais je reste enchantée par leur travail, et je tombe encore une fois sous le charme d'Ewilan et de Salim, un duo magnifique.

Je suis également contente de poursuivre Après la pluie avec les tomes 2 à 4, une romance mélancolique et touchante, mais qui laisse apercevoir d'autres qualités avec le quatrième tome - où l'amitié est mis en avant. Je suis curieuse de me procurer la suite !

Que suis-je en train de lire en ce moment ?


 La citation de la semaine

❝ Si tu es venue dans cette bibliothèque alors que tu ne lis pas beaucoup... c'est peut-être le signe qu'un livre t'a appelée, un livre dont tu as probablement besoin ! ❞
- Jun Mayuzuki, Après la pluie, tome 3 -

Cabinet de curiosités

Encore une fois, deux nouveaux livres sont venus s'ajouter dans ma wish-list : il s'agit de Blue Phobia et de La mer sans étoiles, grâce à Marine et Wonderbooks 😊

26.11.20

Tokyo Vice


[TW sang - violence physique/psychologique - suicide - 
prostitution infantile - contenu sexuellement explicite - dépression]


❝ " Vous supprimez cet article, ou c'est vous qu'on supprime. "
Derrière la fumée de sa cigarette, Jake n'est pas vraiment en position de négocier. Premier journaliste occidental à travailler pour le quotidien japonais Yomiuri Shinbun, il court après les bons sujets. Et là, il en tient un. Un sérieux, un fumeux, un dangereux : le yakuza le plus célèbre du Japon s'est fait opérer secrètement aux Etats-Unis. L'article vaut son pesant d'or. la mafia japonaise le sait. Et elle ne fera pas de cadeau à Jake. ❞


J’avais déjà lu son deuxième livre, Le dernier des Yakuzas (ma chronique est disponible ici), et j’avais plutôt bien appréciée cette lecture instructive sur le Japon et ses faces cachées. Il était donc logique que je me penche vers son premier livre, histoire de mieux comprendre le parcours de l’auteur – qui est journaliste d’investigation. Encore une fois j’ai adoré ma lecture, bien que certains passages soient durs à lire et que je déplore des longueurs.

Ce roman-documentaire retrace le parcours de Jake Adelstein, de ses débuts en journalisme dans un des plus grands journal du pays, le Yomiuri, à ses changements de poste le conduisant de plus en plus dans les noirceurs du Japon. Il va commettre des erreurs, rencontrer un tas de personnes (aux bonnes ou mauvaises intentions), se marier, mais aussi faire bouger les choses dans la société japonaise. Ce pays a beau vendre du rêve, il a de gros défauts, et la mafia va vite avoir Jake dans le viseur…

Le style d’écriture, tout comme les sujets abordés, ne vont pas plaire ni convenir à tout le monde. Il y a énormément d’informations : des retranscriptions d’articles de journaux, des pages entières de conversations, des contextes historiques, des biographies, le tout sous un format de roman un peu étrange à lire au début. Mais si je me suis habituée au genre, j’ai eu du mal à rester concentrer sur le livre à cause des longueurs – les fausses pistes et points morts sont légions. A être trop pointilleux sur des détails j’étais parfois perdue dans des noms, des lieux, des dates...

Aussi, il y a des passages peu importants pour l’avancement de ses enquêtes, mais pourtant essentiels afin de comprendre l’évolution de Jake. Je ne suis pas sûre d’avoir tout le temps compris les choix et décisions de l’auteur, pourtant j’ai été touchée à plusieurs reprises par ce qui lui arrivait, lui et ses proches – je pense notamment à l’histoire d’Helena.

Étant curieuse sur le Japon et sa culture, je reste satisfaite de ma lecture, même si des événements plombent le moral. Nous sommes loin d’un Japon accueillant, beau, amical – malgré des personnes attachantes aidant Jake dans son travail. Est dépeint ici un pays corrompu dans certains domaines, violent, où la compétition est rude. Les TW que j’ai indiqué en début de chronique sont donc à prendre en compte, surtout que ce sont des faits réels.

Le dernier mot
C’est une bonne lecture avec laquelle j'ai appris beaucoup de choses sur le métier de journalisme d'investigation, sur le journalisme en général au Japon, ainsi que les dessous de ce pays. Cependant, à lire à tête reposée !